Platrer et enduire

se masquer proprement avant de plâtrer

Démanteler les anciennes surfaces

Une fois que vous êtes propriétaire de la maison ou que vous avez le feu vert du propriétaire, vous pouvez commencer à préparer les murs pour le crépissage grossier. L’objectif est de pénétrer jusqu’au plâtre ou l’enduit sous-jacent et d’y créer le plus rapidement et le plus efficacement possible des zones adhérentes pour le nouveau plâtre. Une couche de peinture ou de papier peint collée peut très facilement être grattée et rendue rugueuse à l’aide d’une brosse métallique ou d’un rouleau à ongles.

Le moyen le plus rapide de pénétrer dans le substrat est d’utiliser un marteau de plâtrier ou une hachette. Il suffit d’utiliser le bord de la hache ou la pointe du marteau pour faire des encoches ou des trous dans le mur à des intervalles de 5 à 10 cm – 1 à 2 cm de profondeur, afin de briser le plâtre en dessous également, mais avec des sensations et des mouvements précis.

L’objectif est de rendre la plus grande surface adhérente possible visible et accessible sans effriter l’ancien plâtre ni arracher les matériaux cuits du mur. Adoptez une approche dynamique et rappelez-vous que vous n’aurez plus jamais à voir le papier peint et la peinture ravagés, tant que vous n’en ferez ni trop ni pas assez dans votre travail constructif de destruction.


Remarque : la préparation des murs à l’aide d’un grattoir, d’une hachette et d’un marteau n’est pas aussi peu conventionnelle ou amateur qu’il peut sembler à la lecture : les professionnels utilisent également cette méthode pour créer des conditions optimales pour le plâtre adhésif avec peu d’efforts. Cependant, cela crée beaucoup de poussière et de saleté, dont vous devez vous protéger et protéger l’environnement de travail.

Une fois que le mur est uniformément rugueux et présente des entailles suffisamment profondes, il faut le brosser ou le balayer pour enlever les particules détachées (par exemple, les restes de papier peint ou les éclats de peinture). Il n’est pas non plus nécessaire d’être scientifiquement précis à ce sujet : Tout ce qui dépasse mais qui ne tombe pas pendant le brossage sera plus tard maintenu en place par le plâtre adhésif qui, comme mentionné ci-dessus, peut s’accrocher à presque tout et est idéal pour attirer et rester stable en permanence, même sur des substrats mixtes.

 

Application d’un plâtre adhésif

Mélangez le plâtre adhésif selon les instructions du fabricant – le plus simple est d’utiliser une perceuse et un fouet. La consistance est correcte lorsque le plâtre ne coule pas et ne glisse pas de la truelle en morceaux. En étalant sans trop appuyer, on obtient une couche de 5 à 10 mm d’épaisseur. Pour remplir des cavités plus grandes, il faut la mélanger plus épaisse pour qu’elle ne glisse pas et forme des “ventres”. Si vous avez de très grands trous à combler, il est préférable de le faire un jour à l’avance et de laisser sécher le plâtre épais pendant une nuit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *